Allaitement maternel : 10 idées pour trouver sa place en tant que papa (ou second parent)

L’allaitement maternel crée un lien très fort entre une maman et son bébé. C’est un moment en duo, au plus proche, yeux dans les yeux… Il est donc souvent difficile pour le papa ou la deuxième maman d’y trouver sa place.

Pourtant, on ne le dit pas assez mais le rôle du second parent est fondamental. Il peut même être la clé d’un allaitement réussi… ou non.

En effet, la toute jeune maman ne l’avoue généralement pas mais, plus que jamais, elle aura besoin, dès les premiers jours, de pouvoir compter sur son/sa partenaire pour prendre confiance, réduire la pression sur ses épaules et faciliter son nouveau quotidien.

Si vous êtes déjà co-parent ou sur le point de le devenir, voici donc 10 suggestions qui devraient vous permettre de jouer un véritable rôle dans l’allaitement de votre bébé et soutenir votre compagne durant cette période si intense… à vivre à trois !

Echangez ouvertement sur l’allaitement maternel

Bébé n’est pas encore là ? C’est parfait ! Prenez une soirée pour vous poser avec votre compagne et parlez “allaitement” ! Ouvertement, sans tabou ni jugement.

En effet, il est essentiel que vous sachiez chacun le plus tôt possible ce que l’un et l’autre en pense pour définir ensemble votre projet d’allaitement : Avez-vous été allaités ? Vos familles sont-elles plutôt favorables à l’allaitement ? Quelle image avez-vous de l’allaitement ? Connaissez-vous des personnes qui allaitent ou ont allaité leur bébé ? Qu’en pensez-vous ? Que souhaitez-vous pour votre bébé ? Pour quelles raisons ? Quelles sont vos craintes ?…

Et surtout, cela vous permettra d’informer la future maman de votre désir de prendre part à l’allaitement de votre bébé et de votre soutien en toutes circonstances

Il est important, pour vous comme pour elle, qu’elle puisse savoir qu’elle pourra compter sur vous, vous impliquer, vous demander de l’aider et surtout vous laisser prendre votre place.

Informez-vous !

Contrairement à ce que l’on peut croire, allaiter son bébé n’est pas inné pour une femme. C’est quelque chose qui s’apprend et surtout qui se prépare.

Et des choses à savoir sur l’allaitement, il y en a ! Alors deux cerveaux ne seront pas de trop. D’ailleurs, les futures mamans (à qui l’on explique déjà beaucoup de nouvelles choses) apprécient généralement que leur compagnon/e fasse des recherches et en partage les fruits avec elle.

Alors, n’hésitez pas et penchez-vous sur le sujet de l’allaitement, ses nombreux bienfaits, les petits problèmes fréquemment rencontrés par les mamans allaitantes, les professionnels de l’allaitement, les accessoires qui peuvent aider

Plus vous en saurez, plus vous serez à même de la soutenir, la conseiller et l’aider à faire plus tard ce tri si important entre bons et mauvais conseils.

Soutenez la maman dans ses choix et donnez-lui confiance

Sachez que le soutien, dans un projet d’allaitement, est décisif pour son bon déroulement mais aussi pour sa durée. Nombreuses sont les mamans qui abandonnent leur allaitement par manque de bonnes informations et surtout de soutien.

Bien sûr, vous n’êtes pas le seul / la seule qui puisse le lui apporter et vous pourrez d’ailleurs le lui rappeler : les associations, les professionnels en allaitement, les autres mamans, la famille, les copines… sont aussi là pour elle.

Mais une maman soutenue et mise en confiance par son conjoint / sa conjointe, c’est une maman allaitante heureuse et un bébé tout aussi comblé.

Pour cela, commencez par lui faire comprendre que, quels que soient ses choix, ce seront les bons et que vous les respecterez et les défendrez avec elle. Elle est la mieux placée pour observer son bébé… et donc pour savoir (même avant vous) ce qui est bon pour lui.

Même si elle peut parfois en douter, votre compagne est tout à fait capable d’allaiter si telle est son envie. Elle en a les capacités et les ressources. Alors ne lésinez pas sur les mots doux, les marques d’attention et les encouragements !

Soyez disponible et attentif aux besoins de votre compagne

Le congé paternité vient d’être allongé. C’est une excellente nouvelle pour les bébés et les mamans allaitantes.

En effet, un allaitement demande généralement trois semaines pour se mettre en place. Si la maman peut compter sur votre présence à ses côtés pendant cette période parfois difficile, c’est un vrai plus !

En étant présent, vous serez également plus attentif aux ressentis et aux besoins de votre compagne. Si elle ne vous en fait pas part elle-même, vous pourrez ainsi mieux l’observer et les anticiper : 

  • Si vous la sentez fatiguée ou abattue, prenez le relais avec bébé et proposez lui de faire une petite sieste,
  • Stressée, parlez-en avec elle pour la rassurer et trouver des solutions,
  • Triste, un câlin et une épaule sur laquelle s’appuyer lui feront certainement du bien…

Peu importe ce que vous faites pour elle, l’essentiel est qu’elle vous sente présent(e).

Assurez-lui un environnement confortable pour faciliter les tétées

Les premiers jours, malgré tous les conseils reçus, pas facile de savoir comment s’installer, positionner bébé, trouver le bon endroit à la maison…

Pourtant, pour une bonne mise en route de la lactation, il est préférable que la jeune maman soit bien installée et détendue.

Aussi, elle aura besoin de votre aide pour lui apporter un ou deux petits coussins, tenir bébé pendant qu’elle s’installe, le déposer dans ses bras, vous assurer que son dos est bien calé, qu’elle n’a pas froid, soif (Le saviez-vous ? La maman allaitante a besoin de s’hydrater davantage car le lait maternel est composé à 80% d’eau)…

Votre rôle sera également important la nuit, pour les tétées nocturnes. En effet, vous pourrez par exemple : 

  • Aller chercher votre bébé pour l’amener à sa maman encore somnolente,
  • Prévoir une petite veilleuse pour qu’elle puisse s’assurer de la bonne prise en bouche et garder un œil sur lui,
  • La couvrir pour qu’elle n’ait pas froid, 
  • Profiter de ce moment complice, au calme et prendre conscience de cette merveilleuse aventure que vous êtes en train de vivre à trois !

Enfin, en promenade, c’est aussi vous qui pourrez partir en éclaireur pour trouver le bon “spot”. Si la maman n’est pas très à l’aise, vous pourrez aussi l’aider à s’installer et la protéger des regards curieux ou malveillants. Pourquoi pas en choisissant un lieu « Allaitement bienvenu » ?

Protégez la dyade maman-bébé

Quand on parle d’allaitement, tout le monde a un avis différent sur le sujet, une anecdote à partager, un conseil à prodiguer, une mise en garde… On vous parlera aussi très souvent des inconvénients et des idées reçues qui pourront faire peur à la maman et/ou la faire culpabiliser. Parfois même à la maternité !

Elle aura alors besoin de vous pour l’aider à faire le tri et la protéger, avec votre bébé, de toutes ces pressions extérieures.

Si vous le pouvez, dès la grossesse, anticipez et :

  • Prenez rendez-vous avec un professionnel de l’allaitement afin d’être certain de la mettre entre de bonnes mains,
  • Trouvez une asso près de chez vous pour rencontrer ensemble d’autres parents,
  • Identifiez dans votre/son entourage une ou deux personnes clés (amies, collègues, famille) bienveillantes et à l’écoute, également pour prendre le relais quand vous ne serez plus à la maison.
  • Et surtout, n’oubliez pas d’identifier les personnes à tenir à distance

Devenez le « sauveur » en cas de problèmes

Tout au long de son allaitement, une maman peut rencontrer divers petits désagréments ou problèmes : fuites de lait, tensions, crevasses, engorgement… mais n’ayez crainte, il y a toujours une solution !

Si l’accompagnement par un professionnel formé est recommandé, parfois, un simple accessoire pratique pourra soulager la maman et changer la donne : coussinets, recueil-lait, coquillages, bijoux d’allaitement… sans parler du tire-lait dont elle pourra avoir besoin pour envisager la reprise du travail

Et c’est là que la maman aura une nouvelle fois besoin de vous pour parcourir le web ou courir à la pharmacie et lui dégoter ce petit truc qui lui permettra de poursuivre sereinement son allaitement.

Libérez la charge mentale de votre compagne

La charge mentale de la maman est un sujet dont on entend de plus en plus parler, à très juste titre et donc à ne pas négliger. Malheureusement, les femmes ne s’en plaignent généralement pas ouvertement, même (et peut-être surtout) pas auprès de leur conjoint/e.

Prenez-donc les devants et faites comprendre à votre compagne que certaines tâches ménagères peuvent attendre et que vous êtes tout à fait à même de prendre le relais pour d’autres.

Même si vous n’avez pas les talents de Philippe Etchebest ou Bree Van de Kamp, elle appréciera votre démarche et la valorisera à coups sûrs !

Et petit aparté concernant les câlins : vous la trouvez très sexy dans son nouveau rôle de maman allaitante ? Dîtes-le lui, mais laissez-lui un peu de temps ! Sa libido reviendra, c’est certain, mais bien plus rapidement si vous ne la sollicitez pas tous les jours. 

Proposez d’allaiter votre bébé autrement

Oui, oui, c’est bien à vous, les papas et deuxièmes mamans, à qui l’on pense pour allaiter vous-même vos bouts de chou. Bon bien-sûr, toujours avec le même lait maternel mais pas forcément au sein.

Vous y aviez pensé ? 

Recourir à cette pratique pourra constituer une solution si bébé ne peut/veut pas prendre le sein, une nouvelle expérience pour vous et aussi (voire surtout) un moyen pour la maman de souffler un peu, relâcher la pression et s’accorder un peu de temps pour elle.

Cela passe (presque) forcément par le fait pour la maman de tirer son lait à l’aide d’un tire-lait (manuel ou électrique) ou d’un recueil-lait et de le recueillir dans un récipient stérile. Retrouvez d’ailleurs ici les conditions et durées de conservation du lait maternel

Ainsi, selon l’âge du bébé et son état, vous pourrez envisager d’allaiter votre bébé de plusieurs manières différentes :

  • A l’aide d’un DAL (Dispositif d’Aide à la Lactation) qui permet de faire passer le lait par un petit tuyau scotché à votre petit doigt et qu’on vient mettre dans la bouche de bébé pour qu’il tète,
  • En lui proposant de boire à la cuillère, à la seringue, à la pipette ou à la tasse (par exemple, la CamoCup stimule la succion, contrairement aux tétines de biberons), 
  • Ou tout simplement au biberon.

Créez des liens avec votre bébé

L’allaitement est un lien magique entre la maman et son bébé. Mais bien heureusement, ce lien ne se crée pas uniquement via son mode d’alimentation.

Si la maman le sait, il est bon que le co-parent en prenne conscience le plus tôt possible et s’organise aussi des moments privilégiés et complices avec son tout-petit.

Comment faire ? Voici un article qui vous donnera plein de bonnes idées pour créer du lien avec votre bébé.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Bannière Boutique VanillaMilk

On adore vous lire et découvrir vos idées, remarques et suggestions  !
Mais attention, toujours avec bienveillance et respect des opinions de chacun. 

Essie

Modératrice

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *