Sélectionner une page

Un doute ? Une difficulté ? N'attendez pas !
Un professionnel de santé "Expert" en allaitement vous rappelle 24h/24 et 7j/7 !

« Bien Naître & Douce heure », ma nouvelle vie d’accompagnante parentale

Initialement auxiliaire de puériculture depuis 12 ans, Chrystelle nous raconte ici sa reconversion pour devenir accompagnante parentale et comment elle accompagne aujourd’hui les jeunes parents, notamment dans leur projet d’allaitement maternel.

Bonjour Chrystelle et merci d’avoir accepté cet échange. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Chrystelle - Accompagnante parentaleBonjour ! Je suis Chrystelle Salerno, auxiliaire de puériculture diplômée d’état depuis 12 ans, accompagnante parentale et maman de 3 grandes jeunes filles. 

J’ai souhaité devenir auxiliaire de puériculture à la naissance de ma première fille.

Cela a été une réelle révélation pour moi car j’ai pu voir à quel point la relation de confiance entre une jeune maman et la personne qui s’occupe d’elle et de son bébé prenait tout son sens.

En effet, rassurée par les paroles bienveillantes de cette professionnelle ce jour-là, j’ai pu entrevoir l’importance des mots et de l’attitude qui rassurent pour la toute jeune maman que j’étais et qui n’avait pas confiance en elle.

 

Comment est venue l’idée de votre changement d’activité ? 

Finalement, ce constat, je l’ai fait tout au long de ma carrière d’auxiliaire de puériculture : le manque de confiance en soi des mamans, le manque de bienveillance de la part de certains professionnels, souvent involontaire, ainsi que le manque cruel d’informations et les discours contradictoires du personnel soignant

Travaillant de nuit, je me suis rendue compte à quel point les jeunes mamans  sont désemparées les premiers jours, mais aussi qu’il était fondamental de les accompagner et de leur apporter une présence rassurante dès les premières heures. 

Au fil des années, voyant à quel point mon aide pouvait être bénéfique et que la demande des mamans qui voulaient que j‘intervienne auprès elles était toujours constante, l’idée d’un accompagnement personnalisé s’est rapidement imposée à moi, comme une évidence.

L’allaitement maternel est devenu le point fort de mon aide face aux difficultés des premiers jours.

 

Présentez-nous cette nouvelle activité !

En septembre 2020, après de longs mois de crise sanitaire et de confinement, je me suis dit qu’il était temps de me réaliser, de faire ce pour quoi je pense réellement être faite : Aider et Accompagner. J’ai donc créé « Bien naître et douce heure », ma micro-entreprise.

« Bien naître » parce que cela me semble tellement important, tout comme l’état de « bien-être » que l’on devrait toutes ressentir lorsque quelqu’un prend soin de nous.

Et pour le jeu de mot « douce heure », il s’agit, selon la professeure de danse de ma fille, de ce qui me caractérise : la douceur. Comme ce doux moment qu’est la rencontre avec son enfant. J’ai trouvé joli ce détournement de la langue.

Pour pouvoir proposer des prestations de qualité, je me suis formée à plusieurs pratiques d’horizons différents volontairement : le massage prénatal, le massage bébé, le massage Tui Na pédiatrique, le portage physiologique…

J’ai soif d’apprendre. C’est pourquoi cette année est encore riche de formations à venir pour moi… mais c’est une surprise !

 

Quelle est la place de l’allaitement dans votre nouvelle profession ? Quel est votre rôle ? Et quels sont vos constats ?

J’ai très vite été confrontée aux différents problèmes que rencontrent les jeunes mamans dans le démarrage de leur allaitement.

Souvent mal informées, hésitantes entre plusieurs affirmations contradictoires du personnel soignant, subissant aussi la pression du fameux gain de poids du bébé, avec en prime quelques discours très culpabilisants… Les mamans peuvent rapidement perdre confiance en elles et céder à la tentation du complément (par exemple la nuit pour se reposer ou parce qu’on leur a dit que ce serait mieux pour elles et leur bébé).

Mon rôle est réellement de les aider à remettre les choses dans leur contexte :

  • en expliquant le processus de l’allaitement maternel,
  • en rassurant sur les capacités de chaque mère à allaiter son bébé
  • mais aussi en donnant les bases (à savoir que l’allaitement n’a besoin de rien d’autre que de maman et son bébé, que la chose essentielle est le contact 24/24 avec son enfant…) afin que les mises au sein soient facilitées.

Le bébé est en apprentissage, tout comme sa maman, cela peut leur prendre du temps pour trouver un équilibre.

En tant qu’accompagnante parentale, je vérifie les positions au sein, au besoin j’aide à les ajuster (je pratique le Biological Nurturing), je regarde les tétées, je rassure encore et encore, pour que chaque mère se sente en confiance et constate qu’elle est capable.

J’essaie d’intervenir directement le moins possible, afin que chaque maman s’approprie son allaitement, car il s’agit avant tout d’une aventure personnelle et intime, la rencontre de deux êtres qui vont vivre une histoire merveilleuse.

 

A quel moment et pourquoi une maman peut-elle venir vous consulter ?

Je propose une consultation en prénatal, qui est vraiment très utile et intéressante pour la jeune maman qui veut s’informer. Elle lui permet d’avoir un guide pour être prête et savoir ce qui va se passer dans les premiers jours, c’est très important !

Ensuite une consultation de suivi est parfois nécessaire, quand tout n’est pas allé exactement comme on le souhaite, quand la maman a encore besoin d’être rassurée.

J’ai déjà « rattrapé » pas mal d’allaitements qui se transformaient en allaitement artificiel, à cause de mauvais conseils et parfois de compléments donnés sans aucune raison valable.

Souvent, il faut expliquer longtemps et beaucoup pourquoi un biberon donné, même une fois, peut avoir des conséquences sur l’allaitement maternel.

A aucun moment, il n’y a de jugement de ma part car je prends en compte l’aspect émotionnel de chaque maman qui vit une situation exceptionnelle dans sa vie et à qui il faut donner essentiellement de la bienveillance et de l’écoute.

 

Quelles principales difficultés avez-vous dû surmonter lors du développement de votre projet ?

Le démarrage n’a pas été trop difficile, grâce à l’aide de mon mari et de mes proches, surtout pour la partie numérique.

En revanche, pour se faire connaître, il faut du temps !

 

Quelles principales leçons pouvez-vous d’ores et déjà tirer de votre expérience de porteuse de projet ? 

J’ai déjà appris beaucoup et j’apprends toujours des mamans, de leurs bébés… J’apprends de moi-même, de mes doutes aussi et sur le fait de croire en soi, en ses rêves, de ne jamais abandonner !

J’aimerais réellement que ces soins, qui sont tellement importants pour la maman, soient enfin reconnus et mis en avant. Car nous sommes souvent méconnues alors que nous exerçons une si belle profession et surtout tellement utile !

La naissance et le post-partum sont une période de transformation pour la femme mais aussi une période délicate à laquelle la société entière devrait réellement porter davantage d’attention.

Ce moment dans la vie d’une femme, mais aussi de son/sa partenaire de vie, est particulièrement éprouvant, tant sur le plan physique qu’émotionnel. Il doit être et rester sacré, la naissance est sacrée.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à d’autres professionnels qui vous ressemblent ?

Le principal quand on souhaite se lancer est de croire en soi, de suivre son rêve et surtout rester patient et positif, ne pas se décourager ! Je crois réellement que rien n’arrive par hasard et que grâce à nos choix nous devenons ce que nous sommes.

Il m’a fallu (et il m’en faut encore) beaucoup de patience pour que je commence à me faire connaître. Les réseaux sociaux aident, mais ils ne font pas tout !

Je donne beaucoup de conseils, c’est normal, je pense que donner de soi est une chose essentielle et mon cadeau le plus précieux. À chaque fois, c’est bien la reconnaissance et la sérénité des parents que je constate lorsque je les laisse retrouver leur cocon à 3, sans plus besoin de rien autour…

 

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

J’aimerais réellement que la profession d’accompagnante parentale soit reconnue car elle est nécessaire. La maternité aujourd’hui et le fait de devenir parents sont des enjeux très importants sur notre vie, sur notre société, sur notre pays et plus largement sur notre Terre.

Et dans le contexte actuel, l’enjeu est encore plus grand…

Chaque parent a besoin de bienveillance, d’écoute et d’aide pour que cette naissance puisse se faire dans les meilleures conditions possibles.

Parlons de ces professions peu connues, de cet accompagnement parental qui donne des clefs aux parents, qui dédramatise, qui prend soin et qui fait du bien, tout simplement !

Profil VanillaMilk : Chrystelle Salerno – Accompagnante parentale à Chessy (77)

Site internet : www.bien-naitre-et-douce-heure.fr 

Compte Instagram : @bien_naitre_et_douce_heure

 

Urgence allaitement

Connaissez-vous VanillaMilk ?

Aujourd'hui, plus de 80 articles sont disponibles sur notre blog mais VanillaMilk, c'est avant tout une plateforme gratuite de mise en relation et d'information sur l'allaitement maternel qui propose aussi :

carte-vanillamilk

Un réseau bienveillant

Plus de 1 500 professionnels compétents, assos, lactariums... partout en France.

bienfaits-allaitement

Une liste des bienfaits

Pour le bébé, la maman, le quotidien... Un récap' complet pour un choix en conscience !

boutique allaitement maternel

Une boutique en ligne

L'essentiel de ce dont vous pourriez avoir besoin pour un allaitement facile et serein.

dico-allaitement

Un dico complet

Plus de 60 définitions simples des termes souvent compliqués de l'allaitement maternel.

...mais aussi d'autres contenus à retrouver sur notre compte Instagram !

Ces articles pourraient vous intéresser…