Le saviez-vous ? Il existe en France un Diplôme Universitaire (DU) en allaitement maternel.

Sur notre carte, nous valorisons l’expertise des Consultantes en lactation IBCLC mais aussi celle des professionnels titulaires de ce diplôme encore méconnu et pourtant passionnant.

En fait, il existe même aujourd’hui en France deux DUs en allaitement :

  • Le DIULHAM (Diplôme Inter Universitaire en Lactation Humaine et Allaitement Maternel) qui est le plus ancien et qui tourne chaque année sur quelques villes en France.
  • Et le tout jeune DU de Marseille qui commence à se faire un nom et susciter un vif intérêt.

Pour nous en parler, nous avons interrogé Pascale Hassler, sage-femme enseignante à Marseille, à l’origine de la mise en place du DU dans le sud.

 

Bonjour Pascale et merci d’avoir accepté cet échange. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Pascale Hassler

Bonjour, je m’appelle Pascale Hassler et je suis sage-femme enseignante à l’Ecole de maïeutique de Marseille. J’ai 48 ans et suis maman de 3 enfants.

Je suis également la référente pédagogique du Diplôme Universitaire en Allaitement Maternel de Marseille qui existe maintenant depuis 3 ans.

 

 

 

Quelle est votre formation en allaitement maternel ?

Suite à ma formation initiale de sage-femme, j’ai toujours suivi, en complément, des formations courtes en allaitement maternel depuis 1997. Au début avec Marie Thirion puis à la fin avec Co-Naître.
Je souhaitais aussi suivre et valider le DIULHAM mais j’étais en permanence sur la liste d’attente…

C’est d’ailleurs ce qui m’a donné envie de monter mon propre Diplôme Universitaire à Marseille.

 

Concrètement, qu’est-ce que le Diplôme Universitaire en allaitement maternel que vous proposez ? Et pourquoi existe-il une telle formation ?

Le Diplôme Universitaire existe aujourd’hui à Marseille parce qu’avant, il n’existait malheureusement aucune offre de formation dans le sud. Nous avons donc souhaité pallier ce manque et proposer une offre de formation en allaitement aux professionnels de la région qui interviennent en périnatalité.

Et, il s’agissait d’un beau challenge car cette nouvelle offre de formation devait être à la hauteur de leurs espérances. Les formations courtes ne leur suffisaient plus. Ils souhaitaient avoir un vrai Diplôme Universitaire pour acquérir une expertise et valider un diplôme qui soit reconnu par la profession comme bien entendu par les différents Conseils de l’Ordre.

 

Les professionnels de santé au contact des mamans et des bébés ne sont-ils pas formés par défaut en allaitement maternel ?

Les professionnels sont formés en formation initiale mais pas suffisamment.

Par exemple, à l’école de sages-femmes, nous n’avons que 11 heures de formation en allaitement maternel, ce qui est finalement très peu.

Aujourd’hui, le nombre d’heures de formation en allaitement maternel (et leur contenu) dans les écoles dépend véritablement du profil et des souhaits des enseignants.

 

Quels sont les intérêts pour les professionnels de la périnatalité de se former au Diplôme Universitaire en allaitement maternel ?

Selon moi, la participation au Diplôme Universitaire leur permet de :

  • Acquérir des connaissances et compétences avancées en matière de lactation humaine, d’allaitement maternel et de soutien à apporter aux mamans (notamment dans leur choix d’allaitement),
  • S’informer sur les dernières recherches scientifiques et actualiser toutes les connaissances théoriques en matière d’allaitement maternel,
  • Découvrir des spécialités et rencontrer d’autres professionnels du secteur (ostéopathes, ORL, orthophonistes…) pour travailler ensemble, en complémentarité.

 

Quels types de professionnels peuvent s’inscrire pour passer le Diplôme Universitaire ?

Le Diplôme Universitaire de Marseille est ouvert à tous les professionnels qui interviennent en périnatalité et donc auprès des mamans et des bébés : pédiatres, pharmaciens, gynécologues, sages-femmes, infirmières, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, orthophonistes, ostéopathes, ORLs…

Il est important de mentionner qu’à Marseille, nous limitons volontairement la taille des promos (25 participants maximum) pour favoriser la qualité des interventions et des échanges.

Les inscriptions étant nombreuses chaque année, il y a par conséquent finalement peu de places pour de nombreuses demandes.

 

A quoi correspond le Diplôme Universitaire en termes de nombre d’heures de formations et donc de compétences acquises ?

Le Diplôme Universitaire en allaitement maternel de Marseille comprend 19 jours de 8 heures de formation chacun et 16 heures de stage pratique. Le cursus correspond donc à un total de 168 heures de formation, réparties sur une année.

En fin de formation, la rédaction d’un mémoire est demandée en plus de l’examen de validation.

Les forces de ce diplôme résident selon moi dans :

  • La richesse et l’expertise de ses intervenants (sages-femmes, pédiatres, orthophoniste, psychomotricien, psychologue, anthropologue, enseignant chercheur, historien et pharmacien)
  • Et la variété des sujets abordés. L’allaitement maternel y est en effet évoqué sous de nombreux angles : physiologiques, anatomiques mais aussi anthropologiques, sociologiques, psycho-analytiques et sociétaux.

Les retours que l’on me fait sur cette formation sont toujours très bons et j’en suis ravie !

 

Suite à la validation d’une année de Diplôme universitaire, mettez-vous en place la création d’une communauté ou d’un groupe de discussion ?

Nous pourrions, et en effet ce serait génial mais je ne saurais pas comment le faire et très honnêtement, je n’en ai malheureusement pas le temps.

En revanche, nous restons tout de même en contact. Les professionnels me sollicitent ainsi souvent pour certaines questions ou pathologies spécifiques rencontrées dans le cadre de leur activité. Et ça, c’est très sympa !

 

S’il ne devait y en avoir qu’un, quel serait votre meilleur conseil à l’attention des futures mamans qui se préparent à allaiter leur bébé à venir ?

C’est une question compliquée… mais je pense que je leur conseillerais tout simplement de croire en elles et en leur bébé. Selon moi, c’est l’essentiel !

 

Si vous disposiez d’une baguette magique, que changeriez-vous en France pour faire progresser les taux d’allaitement maternel ?

Ah, vaste question… J’allongerais encore la durée des congés maternité et paternité. Les dernières annonces pour les papas vont très certainement dans le bon sens mais nous pourrions faire tellement mieux.

 

Un petit mot sur VanillaMilk ?

Une vraie « pépite » ! C’est un projet que nous (l’équipe du DU allaitement et l’ARS PACA) avions en tête mais faute de temps, nous n’avons pu le concrétiser.

Ce site permet de répertorier le maillage professionnel et non professionnel (vive les mamans !), de donner un accès aux BONNES informations (cohérentes, non contradictoires et compréhensibles par tous). Ces actions favorisent ainsi le soutien et le maintien de l’allaitement maternel dans le respect et la valorisation des compétences de l’enfant et de ses parents.

 

Vous êtes un professionnel, une maman, un papa… ?
Vous représentez une asso, un lieu, un organisme, une entreprise… ?
Vous êtes expert dans un domaine,  une spécialité ou vous avez une actualité, un concept, un projet… dont vous aimeriez parler et présenter dans le cadre d’un article sur notre blog ?

Quelle bonne idée !
Contactez-nous vite et parlons-en vite !

Essie

Modératrice