Avant de travailler sur VanillaMilk (et pas Vanilla Milk, comme beaucoup l’écrivent… ?), je l’avoue, je ne m’étais jamais vraiment rendue compte de l’importance d’un logo. Et encore moins de tout le travail nécessaire pour aboutir à un logo qui nous corresponde, qui nous ressemble, qui transmette les messages et les émotions que nous souhaitons faire passer…

Bref, pour aboutir à SON logo.

Le logo de VanillaMilk, j’en suis hyper fière et il me ressemble à 100%. Mais il a demandé beaucoup de travail. Je vous raconte ?

Etape 1 – L’étude des autres logos du monde de l’allaitement maternel

Tout d’abord, pour bénéficier d’un regard neuf, innocent et objectif, j’ai fait appel à une spécialiste, pas encore maman ? : Amandine Lantelme de MadeWithCuriosity (que je recommande chaleureusement).

Ensemble, nous avons entre autres étudié tous les logos existant dans le domaine de l’allaitement (principalement des associations) : leur forme, leurs couleurs, ce qu’ils suggèrent…

Pour « innover » et se démarquer à travers notre logo, on a rapidement compris qu’il serait intéressant de ne pas forcément représenter une maman et son bébé et qu’il faudrait, dans la mesure du possible, éviter le mauve et le rose.

Amandine a également travaillé sur le nom VanillaMilk et ce qu’il pouvait évoquer.

Aussi, comme je l’ai raconté dans mon article portant sur le choix du nom, elle nous a rapidement recommandé de mettre graphiquement en évidence le côté naturel de la vanille et de s’éloigner au maximum de tout ce qui pouvait faire référence à l’alimentation et à la boisson.

Etape 2 – Le recours à la tête et aux mains expertes d’un ou une graphiste professionnel(le)

Suite au travail génialissime d’Amandine, le « bébé » (avec son brief) est ensuite passé dans les mains expertes d’une graphiste hyper créative, Pole Gauer.

C’est Pole qui m’a sensibilisé à l’importance du logo et de l’identité visuelle. Lorsque je l’ai rencontré, j’ai adoré son approche personnalisée et le travail en amont qu’elle demande à ses clients.

Je parle de « travail » mais en fait c’était très chouette puisqu’il m’a fallu créer un « mood board » personnel. En gros, j’ai sélectionné, sur Pinterest, des images, des couleurs, des ambiances, des logos, des polices… qui me plaisaient et qui selon moi, correspondaient au projet VanillaMilk.

Pole a ensuite combiné ce mood board avec le brief d’Amandine et en a donc créé un autre incluant ses recommandations. Nous en avons longuement discuté et Pole s’est alors retirée plusieurs jours pour travailler sur plusieurs propositions de logo.

Je me souviens encore de l’état d’excitation dans lequel j’étais le matin du rendez-vous durant lequel Pole m’a dévoilé les différentes options.

Les 4 propositions étaient superbes. Mais ma préférence s’est rapidement portée sur 2 d’entre elles. Par contre, difficile de faire seule un choix final !

Etape 3. Les avis de la famille, des ami(e)s et des copines « mamans »

Egale à moi-même et comme je l’avais fait pour le choix du nom de marque, j’ai imprimé toutes les propositions et je les ai soumises aux votes de mon entourage. J’ai d’ailleurs profité du baptême de ma nièce pour saouler tout le monde avec mon logo et mon projet pour l’allaitement maternel. ?

Tout ça pour quoi ? Pour que je me retrouve avec des avis hyper différents et en gros, 3 logos à égalité parfaite ! Arggghhhh !

Alors, dans ces cas-là, que fait-on ? Et bien, on décide d’écouter son cœur, son intuition et aussi un peu/beaucoup l’avis de son mari et de sa petite fille de 5 ans.

Etape 4. La version finale du logo retravaillée par la/le graphiste

Mon choix est fait mais recueillir les idées, les remarques et les questions de mon entourage m’a permis de demander à Pole des améliorations à apporter à cette dernière version.

Plus de bleu, moins de feuilles, une tige raccourcie… Des détails pour certains mais qui ont toute leur importance lorsqu’on se dit que c’est un logo que l’on va porter (je l’espère) toute sa vie.  

Nous sommes début juin. Le travail est terminé. Pole m’envoie le logo final. Je me l’imprime en grand en couleurs et je l’admire. Je suis fière, heureuse et super motivée pour commencer à le partager.

En conclusion…

De nombreuses personnes préfèrent réaliser leur logo elles-mêmes (principalement pour des raisons budgétaires, ce que je comprends tout à fait).

Mais, en fonction de votre projet et de l’ampleur que vous souhaitez lui donner, je ne peux que recommander de recourir à l’expertise et aux talents de professionnels comme Amandine et Pole.

Vous verrez clairement la différence et sur le long terme, vous ne regretterez pas l’investissement (et non la « dépense »).

Alors, avec cet article, j’en profite pour leur dire une nouvelle fois « Merci » !

Et vous ? Vous l’avez fait tout(e) seul(e) votre logo ? Ou vous avez également quelqu’un à recommander et mettre ici en lumière ?

On adore vous lire et découvrir vos idées, remarques et suggestions  !
Mais attention, toujours avec bienveillance : si vous cherchez la petite bête, je vous lirai mais il se peut que votre commentaire ne soit pas publié…

Essie

Modératrice