Futures mamans, venez préparer sereinement votre allaitement le jeudi 16/12 en visio !

« Mon allaitement s’est merveilleusement bien passé ! »

Mélanie a 28 ans et avec son mari Julien, ils sont les heureux parents d’une petite fille de 3 ans. Elle nous confie ici son expérience de maman allaitante qui a été pour elle très enrichissante. Merci Mélanie ! 

 

Une grossesse désirée et merveilleuse

Je m’appelle Mélanie et je suis mariée à un homme merveilleux, Julien. Il m’a offert le plus beau des cadeaux, notre fille Salomé qui a aujourd’hui 3 ans.

Tout juste mariés, nous avons décidé de faire un enfant. Un réel bonheur d’avoir mis si peu de temps ! Ma grossesse s’est merveilleusement bien passé : pas spécialement de symptômes types de la grossesse.

Je souhaitais essayer l’allaitement car pour moi ça pouvait ne pas fonctionner. Une amie vivant à plus de 800 kms était mon pilier pour l’allaitement car à cette époque c’était la seule de mon entourage à allaiter.

J’ai également demandé beaucoup de conseils autour de moi pour réussir mon allaitement. 

 

La première tétée avec bébé reste “le meilleur moment”

Le jour de mon accouchement, le travail a été très très long, bébé ne voulait pas descendre. Plus tard, le meilleur moment reste la vision de ma fille sur moi, le sein en bouche. Ils l’ont ensuite enlevée pour la nettoyer et la préparer mais elle n’a fait que pleurer. Tout ce qu’elle voulait c’était être tout contre mon coeur, l’or blanc en bouche.

Le séjour en suite de couche a été particulier. En fonction de l’équipe qu’il y avait, c’était différent. L’équipe de jour (pratiquement la même sur les 4 jours) à été super. Une auxiliaire puéricultrice a pris le temps de m’aider à mettre bébé dans les bonnes positions. Grâce à elle, je n’ai eu qu’une seule petite crevasse. En revanche, l’équipe de nuit était d’un autre avis : pour elle, c’était normal de souffrir lors de la montée de lait et la seule solution était d’attendre.

Ensuite, mon allaitement s’est toujours merveilleusement bien passé. Je n’ai rencontré aucun problème particulier. 

 

Ce que Mélanie aurait aimé savoir et ses conseils

J’aurais aimé que l’on me parle de la confusion sein/tétine. Dès le deuxième jour, ma famille m’a conseillé de donner une tétine à bébé car elle avait un grand besoin de succion. Chose que j’ai faite. De plus, cette même famille m’avait acheté des biberons pour ma reprise de travail. Biberons que j’ai donnés à bébé à ce moment-là.

Puis, je suis allée sur des groupes Facebook et c’est là que j’ai découvert le concept de « confusion sein/tétine ». A partir de ce moment là, j’ai cessé d’écouter les conseils de chacun. Je souhaitais me renseigner par moi-même

Pour moi, être maman est un métier, non reconnu certes, mais comme tout métier il nécessite d’avoir les bonnes informations, d’être formée et en phase avec certaines valeurs. Je conseille donc aux futures mamans de s’informer sur tous les sujets qui vont participer à l’éducation de leur enfant. Et bien-sûr s’informer au bon endroit et auprès des bonnes personnes.

Dernière chose : pour moi, le soutien du papa doit être sans faille. Sans son soutien, j’aurais arrêté dès les premières dents de bébé. Jusqu’aux 4 mois de bébé, c’est uniquement mon mari qui donnait le bain. C’était son moment de partage avec notre fille, alors que moi c’était pendant l’allaitement.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Ces articles pourraient vous intéresser…

Bannière Boutique VanillaMilk