Sélectionner une page

NOUVEAU - URGENCE ALLAITEMENT, un professionnel "Expert" vous rappelle !

Comment concilier maternité, allaitement et dressing responsable ? (2/2)

Dans notre article précédent, Hélène Turquois, la fondatrice Naternity.fr, nous racontait l’impact de l’industrie de la mode sur notre planète ainsi que l’influence qu’a celle-ci sur nos comportements.

Le corps d’une femme est amené à beaucoup évoluer, notamment avec la maternité et l’allaitement… On se demande alors souvent comment concilier ces étapes de la vie avec un dressing responsable. Hélène répond à toutes nos questions et nous parle du concept Naternity qu’elle a imaginé pour aider les futures et jeunes maman.

Selon vous, les mamans (et peut-être les femmes de manière générale) jouent-elles un rôle particulier en matière de consommation responsable ?

Au sein des foyers, ce n’est pas une règle mais les questionnements environnementaux et cette envie de mieux consommer sont des préoccupations bien souvent portées par les femmes. Et c’est encore plus vrai à la naissance de l’enfant. 

En ce qui me concerne, à l’arrivée de ma fille, j’ai ressenti une explosion de questionnements sur la nécessité de mieux consommer et de ses possibilités.

Mais, encore une fois ce n’est pas une règle, les hommes peuvent heureusement aussi très bien initier et activement participer à ces mêmes réflexions au sein du couple.

Et en matière de mode, là aussi, de manière générale, au sein des familles, c’est bien souvent sur les épaules des mamans que le choix du vestiaire des enfants repose principalement.

Il est donc essentiel de : 

  • Non seulement sensibiliser les familles sur les enjeux qui existent actuellement autour de la mode,
  • Mais aussi (et surtout) porter à leur connaissance des solutions et astuces faciles d’accès pour habiller leur progéniture de manière plus responsable.

Retour au sommaire

Quelles sont d’ailleurs vos astuces ou recommandations pour mieux connaître les marques auprès desquelles nous avons nos habitudes d’achat ?

Si l’on souhaite acheter du neuf, ma première recommandation reste de se tourner vers des marques qui fabriquent le plus localement possible.

Si la marque n’évoque pas ses engagements, si elle ne donne pas d’indication sur les lieux de fabrication de ses vêtements…, ça n’est pas bon signe. Elle cherche en fait probablement à dissimuler des informations dont elle n’est pas très fière.

Autre point : Si la marque propose des milliers de produits sur son site, ça n’est également pas bon signe. Encore plus si des évolutions et nouveautés sont présentées (via une communication et un marketing agressifs) chaque mois, chaque semaine… voire chaque jour !

Néanmoins, il y a des marques qui, malgré le fait qu’elles appartiennent au secteur de la « fast fashion », font énormément d’efforts pour faire pivoter leurs modèle économique. Je pense notamment à l’entreprise française Kiabi qui habille toute la famille. Très connue en France, Kiabi fait énormément de progrès pour aller dans le bon sens et fournir cette transparence attendue sur leur site internet . Ceci mérite d’être salué.

Enfin, il ne faut pas oublier la possibilité de la « seconde main » qui, en plus d’être responsable, est aussi très intéressante d’un point de vue économique.

C’est génial de voir que les comportements évoluent dans ce sens dans le domaine de la mode. Ces dernières années, Vinted a explosé mais d’autres sites proposent aussi de la seconde main de qualité pour les enfants comme Smala, Les P’tites Z’occaz ou Badoum Badoum. Il y a aussi tous les concept stores locaux qui œuvrent dans ce sens dans les villes.

Retour au sommaire

Parlons maintenant de la maternité qui est une période durant laquelle le corps et la morphologie de la femme évoluent. Quels conseils donneriez-vous à une future maman qui souhaite acheter des vêtements adaptés aux différentes étapes de sa maternité ?

Mon premier conseil à une femme enceinte est d’échanger avec ses copines « déjà mamans » pour savoir ce qu’elles ont fait et éventuellement bénéficier de leurs vêtements « basiques », si tant est qu’on fasse la même taille. 

La période de la maternité est propice à plus de solidarité et de sororité. Quand une jeune maman n’a plus besoin de ses vêtements de grossesse ou d’allaitement, naturellement, elle les propose à ses copines. Il en est d’ailleurs de même pour les vêtements de ses enfants qu’elle sera ravie de revendre ou donner à une amie.

Mon deuxième conseil est de ne pas céder aux sirènes du marketing et ne pas se précipiter à acheter des choses qui ne nous serviront pas longtemps. Inutile d’être dans l’anticipation, parce que c’est la meilleure chose à faire pour se tromper, dépenser inutilement et acheter des choses dont on n’aura finalement jamais besoin. 

Enfin, comme nous l’avons évoqué plus haut, il ne faut pas hésiter à se tourner vers des façons alternatives de consommer, envisager la location et/ou la seconde main tout simplement.

Retour au sommaire

Tri vêtements

Et en matière d’allaitement, surtout si la future maman ne sait pas si elle souhaite allaiter ni, le cas échéant, combien de temps elle le fera ?

C’est la même chose. Il est important d’attendre avant d’acheter.

Tout d’abord attendre de voir si la maman allaite réellement et, le cas échéant, attendre que le besoin se présente et que le vêtement réponde à une vraie problématique. Il ne faut pas l’oublier, allaiter est un acte ultra naturel et certaines femmes qui allaitent n’éprouvent finalement jamais le besoin d’utiliser un vêtement d’allaitement.

Pour autant, si aujourd’hui, acheter des vêtements d’allaitement répond parfois à un confort « marginal », le fait de se sentir bien dans des vêtements pratiques et adaptés peut grandement contribuer à un allaitement serein.

Enfin, la grossesse comme l’allaitement sont des périodes où la femme peut connaître des hauts et des bas. Et, au-delà de l’aspect pratique, se sentir bien dans ses baskets et jolie au quotidien, c’est fondamental !

Retour au sommaire

Ces dernières années, de nombreuses marques de vêtements d’allaitement ont fait leur apparition. Qu’en pensez-vous ?

C’est une très bonne chose.

Avec leurs innovations, leurs jolies gammes et leur communication active sur les réseaux sociaux, l’apparition de ces nouvelles marques favorise la démocratisation de cet allaitement qu’on a longtemps caché.

Aujourd’hui, multiplier les possibilités pour les femmes allaitantes de se sentir bien dans de jolis vêtements d’allaitement favorise aussi l’allaitement dans l’espace public. Ces marques rendent celui-ci plus facile et accessible aux yeux des futures mamans qui devront par exemple moins relever leur t-shirt.

A LIRE >> Notre article pour découvrir plus de 14 marques françaises de vêtements d’allaitement.

Retour au sommaire

Il y a des t-shirts d’allaitement qui coûtent quelques euros et d’autres qui en coûtent plus d’une centaine. Pour quelles raisons ?

Déjà, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas du tout parce qu’un vêtement d’allaitement (et même un vêtement de manière générale) coûte très cher, qu’il est de très bonne qualité, ni qu’il a été conçu dans de très bonnes conditions, et inversement. 

Encore une fois, les prix dépendent surtout du lieu de fabrication. Si le vêtement est fabriqué en France ou au Bangladesh, le prix final ne sera pas le même en fonction : 

  • Du salaire de la personne qui le fabrique
  • Des matières utilisées : plus les matières sont respectueuses de l’environnement, plus elles coûtent cher. 
  • Et ainsi des marges affectées par la marque dans le cadre de son modèle économique.

Retour au sommaire

Aujourd’hui, comment agissez-vous au quotidien pour la planète à titre personnel ou professionnel ?

Je me suis formée à la « Fresque du Climat » qui est un outil basé sur les données issues des rapports GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). J’essaie de sensibiliser au maximum mon entourage.

Je me suis aussi formée à la « Fresque du Textile » qui révèle les dessous de cette industrie, ses impacts et les alternatives pour une mode durable.

Je m’intéresse vraiment aux solutions pour agir favorablement en faveur de la réparation de notre planète. Même si, on le sait, agir à l’échelle personnelle n’est pas du tout suffisant, c’est pourtant bien nécessaire.

Retour au sommaire

Pourquoi avoir eu envie de porter le projet Naternity dans le domaine spécifique de la mode ?

Après l’arrivée de ma fille, je me suis vraiment intéressée aux sujets environnementaux, à la question du réchauffement climatique et de la dégradation actuelle de l’état de la planète.

J’étais déjà très sensible aux questions environnementales avant d’avoir un enfant, mais avec l’arrivée de cet enfant, j’ai eu une véritable prise de conscience. En effet, j’ai réalisé que dans mon ancien métier, je participais davantage à détruire le monde qu’à le réparer.

Je me suis aussi imaginée devoir un jour répondre à ma fille en train de me demander si je savais, quand elle était petite, ce qui allait se passer, si je m’apercevais des dégâts causés et surtout si j’avais laissé faire sans agir. 

J’étais très mal à l’aise avec cette projection-là. J’ai donc décidé de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec Naternity.

Retour au sommaire

Justement, qu’est-ce que Naternity ?

Naternity est un eshop dont la mission est de participer à la réduction du gaspillage textile par le service circulaire.

En effet, il permet aux futures et jeunes mamans de louer ou d’acheter (et revendre) des vêtements issus d’une mode responsable.

Retour au sommaire

Concrètement, en quoi Naternity aide-t-elle les mamans à concilier maternité et dressing responsable ?

Dressing responsable, parce que sur Naternity, les mamans sont certaines de ne retrouver que des vêtements issus de marques engagées pour une mode plus durable et plus éthique.

La sélection des vêtements sur Naternity est 100% « made in Union européenne » et dans des matières certifiées, moins impactantes pour les hommes et la planète.

Naternity se veut être un repère de confiance pour faciliter l’achat de vêtements de grossesse et d’allaitement bien conçus.

En plus de ça, Naternity souhaite aller au-delà des engagements des marques référencées en proposant aussi un service circulaire : chaque article est disponible à l’achat, à la location et peut aussi être revendu à Naternity par la suite. 

Ce dernier service permet, quand la grossesse ou l’allaitement sont terminés, de donner une deuxième, troisième ou quatrième vie aux vêtements portés. Les vêtements de Naternity circulent alors de mères en mères plutôt que de rester au fond des placards ou de la cave.

Retour au sommaire

Vêtement allaitement

De manière plus générale, quelle mission porte Naternity ?

La mission première, c’est de lutter contre le gaspillage.

La deuxième mission, c’est de changer notre rapport au vêtement et notre rapport à la possession de ce vêtement.

Retour au sommaire

Comment s’annonce 2024 pour Naternity ?

2024 sera une année pleine de challenges pour Naternity

Et le principal challenge sera de faire connaître Naternity. Le service roule, il plaît, tout fonctionne. Il ne reste donc aujourd’hui « plus qu’à » le faire connaître. Pour moi, ça va donc être communication, communication, communication !

Retour au sommaire

S’il ne devait y en avoir qu’un, quel serait votre meilleur conseil à l’attention des futures mamans qui se préparent à allaiter leur bébé à venir ?

Mon conseil, ou plutôt mes conseils seraient : « Fais-toi confiance et fais confiance à ton bébé. Connecte-toi à ton instinct ! Et si tu as le moindre questionnement, le moindre doute, fais appel à une consultante en lactation ! ».

Si vous disposiez d’une baguette magique, que changeriez-vous en France pour faire progresser les taux d’allaitement maternel ?

J’intégrerais des informations essentielles sur l’allaitement dès les cours de préparation à l’accouchement, qui sont aujourd’hui bien trop succincts. 

Ensuite, après l’accouchement, avec ma baguette magique, je proposerais un suivi spécifique à l’allaitement par une consultante en lactation dès la maternité et au retour à la maison.

Un petit mot sur VanillaMilk ?

Je trouve que la plateforme VanillaMilk est d’utilité publique pour tous les parents. Pour les parents qui souhaitent allaiter, mais pas seulement. C’est une mine d’informations précieuses.

J’ai envie de dire « Longue vie à VanillaMilk ! ». J’espère que vous allez vous faire connaître de plus en plus parce que vous proposez vraiment des informations essentielles pour la période de la grossesse et du post-partum. Et je précise « grossesse » car c’est vraiment un site à connaître en amont de l’accouchement, pour se préparer !

Retour au sommaire

Notre invitée

Hélène Turquois

Fondatrice de Naternity

Helene Turquois Naternity
Bannière mobile PRESTA URGENCE ALLAITEMENT

Connaissez-vous VanillaMilk ?

Aujourd'hui, plus de 80 articles sont disponibles sur notre blog mais VanillaMilk, c'est avant tout une plateforme gratuite de mise en relation et d'information sur l'allaitement maternel qui propose aussi :

carte-vanillamilk

Un réseau bienveillant

Plus de 1 200 professionnels compétents, assos, lactariums... partout en France.

bienfaits-allaitement

Une liste des bienfaits

Pour le bébé, la maman, le quotidien... Un récap' complet pour un choix en conscience !

boutique allaitement maternel

Une boutique en ligne

L'essentiel de ce dont vous pourriez avoir besoin pour un allaitement facile et serein.

dico-allaitement

Un dico complet

Plus de 60 définitions simples des termes souvent compliqués de l'allaitement maternel.

...mais aussi d'autres contenus à retrouver sur nos comptes Instagram et Facebook !

Ces articles pourraient vous intéresser…