Sélectionner une page

Un doute ? Une difficulté ? N'attendez pas !
Un professionnel de santé "Expert" en allaitement vous rappelle 24h/24 et 7j/7 !

Kinésithérapie et allaitement maternel – Une nouvelle formation spécifique

Il n’est pas toujours très bien identifié mais il existe un lien entre entre certaines dysfonctions musculosquelettiques et des difficultés d’allaitement.

C’est pour mettre ce lien en évidence et aider les kinésithérapeutes qui travaillent en post-partum et auprès des bébés à prendre en charge ces difficultés que Jose Luis Garcia, kinésithérapeute et consultant en lactation certifié IBCLC en Espagne a récemment ouvert sa formation en kinésithérapie et allaitement maternel aux professionnels français.

Dans cet article, Jose nous parle de sa passion pour l’allaitement, de son métier et nous en dit davantage sur cette nouvelle formation qui devrait très certainement faire parler d’elle en France.

– Sommaire détaillé –

1 – Présentation rapide de Jose Luis Garcia

2 – Vous êtes kinésithérapeute et consultant en lactation IBCLC. Pourquoi vous être intéressé à l’allaitement ?

3 – Vous proposez une formation en allaitement maternel. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

4 – La formation que vous proposez empiète-t-elle un peu sur celle des consultantes en lactation certifiées IBCLC ?

5 – La formation initiale de kinésithérapeutes comprend-t-elle quelques heures sur l’allaitement maternel ?

6 – Cette formation est-elle unique pour le moment ? Correspond-t-elle à un Master ou Diplôme Universitaire en allaitement ?

7 – Combien coûte la formation en France ? Comment peut-elle être prise en charge ?

8 – Quels problèmes ou désagréments liés à l’allaitement la kinésithérapie peut-elle solutionner ?

9 – Le kinésithérapeute formé en allaitement travaille-t-il sur le bébé uniquement ou également sur la maman ?

10 – Une maman pourrait-elle s’adresser à un kinésithérapeute formé en allaitement dans le but de voir sa consultation remboursée ?

11 – La kinésithérapie doit-elle venir en complément ou en alternative à l’ostéopathie et la chiropraxie ? Qu’apporte-t-elle en plus ?

12 – Un ostéopathe peut-il s’inscrire à votre formation ?

13 – Aujourd’hui, combien de kinésithérapeutes ont suivi cette formation ?

14 – S’il ne devait y en avoir qu’un, quel serait votre meilleur conseil à l’attention des futures mamans ?

15 – Si vous disposez d’une baguette magique, que changeriez-vous en France pour faire progresser les taux d’allaitement ?

16. La situation (notamment par rapport aux faibles taux d’allaitement) est-elle meilleure en Espagne ?

17 – Un petit mot sur VanillaMilk ?

Bonjour Jose et merci de nous accorder cette interview. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour ! Je m’appelle Jose Luis Garcia. Je suis kinésithérapeute pédiatrique depuis 2005 et consultant en lactation international certifié IBCLC.

Je suis espagnol, j’habite à Madrid et je suis père de deux enfants, Lucas 12 ans et Atenea 8 ans. Les deux ont été allaités jusqu’à leurs trois ans. Et pendant ces presque sept ans, j’ai appris beaucoup d’eux et de Sara, mon épouse.

Enfin, je suis le directeur, formateur principal et précurseur de la formation « Kinésithérapie en allaitement maternel » au niveau national et international.

 

Vous êtes donc kinésithérapeute et consultant en lactation IBCLC, ce n’est pas fréquent chez les kinésithérapeutes. Pourquoi vous être intéressé à l’allaitement ?

En effet, ce n’est pas fréquent. En Espagne, je crois que pour le moment je suis le seul kinésithérapeute à être certifié IBCLC. Mais il est très probable que certains élèves de ma formation finissent par s’orienter vers la certification IBCLC.

J’ai commencé à m’intéresser à l’allaitement durant la première grossesse de ma femme et dans un premier temps du point de vue du papa. Puis, mes connaissances plus scientifiques m’ont poussé à m’y intéresser d’un angle plus professionnel pour essayer de comprendre si l’allaitement pouvait être en lien avec des problèmes musculosquelettiques.

Au fil de mes recherches, la physiologie de l’allaitement et son engrenage tellement parfait m’ont complètement fasciné. Et rapidement, j’ai pu établir un lien direct entre l’allaitement et donc ces problèmes musculosquelettiques.

C’est à ce moment-là que je suis tombé complètement amoureux de cette thématique passionnante.

J’ai alors lu, beaucoup lu, investigué, fait de très nombreuses recherches… J’ai également essayé de nombreuses choses avec mes patients. Et aujourd’hui, cela fait 12 ans que je me passionne encore pour le sujet.

Retour au sommaire

 

Vous proposez une formation en allaitement maternel et kinésithérapie réservée aux kinésithérapeutes. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Bien sûr ! Voici les principales informations au sujet de cette formation mais j’invite tous les professionnels intéressés à nous contacter directement pour en savoir davantage (ndlr : voir les liens en fin d’article).

PUBLIC

Il s’agit d’une formation exclusivement créée et proposée aux kinésithérapeutes.

Traditionnellement, il y a toujours eu une demande de la part de professionnels de la périnatalité pour se former en allaitement. Il existe donc des formations adaptées à leurs profils et profession. Par exemple, on veut toujours qu’il y ait des pédiatres, sages-femmes, infirmières… qui se forment en allaitement Alors que, selon moi, l’allaitement devrait être une matière transversale proposée à tous les professionnels de santé. Il s’agit d’un thème de santé publique.

A partir de ce constat, je trouve que les kinésithérapeutes qui travaillent en post-partum et auprès des bébés, en néonatalogie etc. devraient eux aussi avoir des connaissances approfondies en allaitement.

CONTENU

Dans ce cours, nous proposons une formation avancée en allaitement maternel et une formation avancée en thérapie manuelle pédiatrique. Et finalement, ce qui est le plus intéressant c’est de réussir à établir le lien qui existe entre ces deux disciplines.

On va ainsi étudier les relations entre certaines dysfonctions musculosquelettiques et des difficultés d’allaitement. Par exemple, quand on va constater un problème d’allaitement, on va pouvoir émettre des hypothèses à partir de nos connaissances en allaitement et en biomécanique du bébé. On réalise ensuite des tests pour vérifier ces hypothèses. Si les difficultés sont davantage liées à l’allaitement, on dispose d’outils pour pouvoir aider. Et si elles sont liées à l’aspect mécanique du bébé, on dispose d’autres outils pour aider aussi.

Quand je dis « aider », je ne fais pas seulement référence à des conseils ou de ce que l’on peut faire avec nos mains mais aussi au simple fait de renvoyer la maman et son bébé vers les professionnels compétents.

LANGUE

La première édition de la formation est née en Espagne, en espagnol et en format présentiel.

Pour les éditions suivantes, les cours sont en espagnol pour l’Espagne et en espagnol avec traduction simultanée pour la France.

FORMAT

Aujourd’hui, pour la France et l’Espagne, on propose :

  • Un format en ligne (streaming) pour la partie théorico-pratique
  • Avec un dernier séminaire en présentiel pendant un week-end et durant lequel on reçoit des familles pour mettre en pratique ce qu’on a appris et étudier des cas cliniques.

Il y a des examens partiels à la fin de chaque séminaire avec la nécessité de soumettre des vidéos dans lesquelles les participants mettent en pratique ce qu’ils ont appris. Chaque vidéo fait l’objet d’une correction individualisée.

Si, à la fin de chaque séminaire, le participant n’est pas jugé « apte », il doit représenter un nouveau travail qui sera soumis à une nouvelle évaluation.

Enfin, le cours comprend un examen final en toute fin de formation.

DURÉE

Le cours actuellement proposé en Epagne comprend 180 heures de formation. En France, nous sommes autour de 140 heures de formation.

APPORTS AUX PROFESSIONNELS

Avec ce cours, nous apportons aux professionnels une formation avancée en allaitement et en thérapie manuelle pédiatrique avec la capacité de solutionner presque tous les problèmes d’allaitement.

Parfois cela suppose de traiter le bébé, la maman ou même les deux, fournir des conseils et suggestions par rapport à l’allaitement mais, encore une fois, aussi confier le ou les patients à d’autres professionnels spécialistes.

Le niveau de connaissance apporté par cette formation est tel que les kinésithérapeutes formés sont en mesure de savoir vers quels autres professionnels s’orienter, dans quels cas précis il est nécessaire de le faire et quelles techniques seront alors nécessaires.

Retour au sommaire

 

Vous qui êtes à la fois kinésithérapeute et consultant IBCLC et qui connaissez les deux profils, la formation que vous proposez empiète-t-elle un peu sur celle des consultantes en lactation certifiées IBCLC ?

Quand on réalise une consultation de kinésithérapie en allaitement maternel, on reçoit par exemple une maman qui souffre de crevasses à cause d’une mauvaise prise du sein. Il s’agit peut-être d’un bébé qui a la tête tournée (en rotation). De façon très simplifiée, dans un premier temps, la consultante en lactation certifiée IBCLC aura tendance, comme nous, à tourner le bébé pour qu’il soit mieux positionné (plus droit) par rapport au sein. Mais en plus, nous (les kinésithérapeutes formés) serons en mesure d’évaluer si le bébé est finalement en mesure de tourner sa tête ou pas.

Nous aurons ainsi une vision et une approche complémentaires par rapport à la première analyse des consultantes en lactation IBCLC puisque nos connaissances incluront l’aspect mécanique de la lactation. Parfois, l’accompagnement et le travail seuls des professionnels experts de l’allaitement ne suffira pas et notre apport sera nécessaire, surtout si l’origine du ou des problèmes est musculosquelettique.

Ce qui est intéressant, c’est que quand nous recevons une maman et son bébé, nous n’avons pas seulement une approche et des connaissances musculosquelettiques (comme c’est le cas pour les kinés non formés) mais également en matière d’allaitement.

Retour au sommaire

 

La formation initiale de kinésithérapeutes comprend-t-elle quelques heures sur l’allaitement maternel ?

Pas du tout !

En Espagne (comme en France et en Belgique je crois), ce n’est d’ailleurs pas le cas non plus pour les pédiatres, les sages-femmes, les orthophonistes… Malheureusement !

Retour au sommaire

 

Cette formation en kinésithérapie et allaitement est-elle unique pour le moment ? Correspond-t-elle à un Master ou Diplôme Universitaire en allaitement ?

Etant donné le contenu, le nombre d’heures et le niveau proposé, oui, il s’agit du seul cours de ce type. D’autres formations existent mais elles durent généralement entre 10 à 15 heures.

Pour ce qui est de son équivalence, c’est un peu compliqué. Dans le cadre d’un Diplôme Universitaire ou d’un Master, une université est « derrière » et valide la formation en question.

Ici, nous sommes dans le cas d’une formation dispensée par un organisme privé.

Mais, très honnêtement, certaines formations universitaires de type Master comprennent moins d’heures que celles comprises dans le cadre de cette formation.

Retour au sommaire

 

Combien coûte la formation en France ? Comment peut-elle être prise en charge ?

La deuxième édition française de la formation vient de débuter au mois de novembre et coûte 2 500 € hors promotion, sans prise en charge FIFPL ou DPC.

La formation de novembre est actuellement complète et nous avons déjà une belle liste d’attente pour 2023.

Au printemps 2023, nous proposerons un séminaire d’introduction en ligne.

Retour au sommaire

 

Quels problèmes ou désagréments liés à l’allaitement la kinésithérapie peut-elle solutionner ?

Ah… Question très intéressante !

La réponse rapide mais ambigüe serait « n’importe quelle difficulté qui a une origine ou un des facteurs principaux au niveau de l’appareil musculosquelettique, surtout du bébé ». Il s’agira par exemple de douleurs, crevasses, mastites, problèmes de prise de poids… en nous concentrant toujours sur la coordination succion-déglutition-respiration. C’est là que la kinésithérapie a le plus de poids.

Mais si la coordination succion-déglutition-respiration est altérée, il est possible que cela finisse par entraîner des problèmes au niveau de la nutrition du bébé et de la production de lait de la maman.

La coordination succion-déglutition-respiration dépend de la coordination de nombreuses structures musculosquelettiques et c’est là qu’entre en jeu la kinésithérapie.

Il n’est pas facile de répondre à cette question.

Dans mon expérience en Espagne, cette formation a toujours été bien accueillie parce qu’elle nous permet de donner des explications et solutions que d’autre professionnels aux profils différents du nôtre ne peuvent pas fournir.

En effet, par exemple, si un bébé sert très fort sa bouche sur le téton de la maman au moment de téter à cause d’un problème d’articulation au niveau de la mandibule, la consultante en lactation certifiée IBCLC va essayer de faire ouvrir la bouche au bébé, ce qu’il ne peut pas faire étant donné cette limitation. Grâce à la kinésithérapie, on peut solutionner cette limitation.

Les consultantes IBCLC et autres professionnels de l’allaitement sont donc en général enchantés de travailler main dans la main avec les kinés formés.

Retour au sommaire

 

Le kinésithérapeute formé en allaitement travaille-t-il sur le bébé uniquement ou également sur la maman ?

Il travaillera surtout au niveau du bébé puisque la très grande majorité des difficultés au-delà de la posture, de la position, de la technique d’allaitement a généralement une origine mécanique au niveau du bébé.

Mais dans certaines situations, les problèmes peuvent avoir une origine mécanique au niveau de la maman.

Retour au sommaire

 

De façon très simplifiée, étant donné qu’une consultation en allaitement n’est aujourd’hui pas prise en charge par la sécurité sociale, une maman pourrait-elle s’adresser à un kinésithérapeute formé en allaitement dans le but de voir sa consultation remboursée ?

Nous avons beaucoup travaillé sur cette question.

En Espagne, ce que l’on fait, c’est de la kinésithérapie et pas des consultations en allaitement maternel. Si en plus, le kinésithérapeute est formé en allaitement, il aura plus d’outils pour aider les familles avec un problème d’allaitement dont l’origine est au niveau musculosquelettique.

Le kinésithérapeute en France peut et, ce sont des exemples, faire de la rééducation maxillo-faciale ou du rachis sur ordonnance. Avec ses connaissances amples en allaitement, il aura des outils pour aider les familles.

Retour au sommaire

 

En France, les toutes jeunes mamans allaitantes et leurs bébés sont de plus en plus orientés vers les ostéopathes ou chiropracteurs. La kinésithérapie doit-elle venir en complément ou en alternative à l’ostéopathie et la chiropraxie ? Qu’apporte-t-elle en plus ?

En Espagne, nous n’avons pas de chiropracteurs et très sincèrement, je ne sais pas vraiment ce qu’est l’ostéopathie et comment travaillent les ostéopathes et chiropracteurs en France. Je ne peux donc pas vous dire si ces disciplines viennent en remplacement ou complément de la kinésithérapie dans le cadre de problèmes d’allaitement.

En revanche, ce que je sais, c’est que les ostéopathes comme les chiropracteurs ne sont pas des professionnels de santé. En Espagne comme en France, nous étudions la kinésithérapie lors d’études universitaires. C’est une profession qui fait partie des professions de santé paramédicales et qui dépend du Ministère de la Santé.

Retour au sommaire

 

Un ostéopathe peut-il s’inscrire à votre formation en kinésithérapie et allaitement ?

Non, la formation s’adresse exclusivement aux kinésithérapeutes.

Retour au sommaire

 

Aujourd’hui, combien de kinésithérapeutes ont suivi cette formation ?

En France, 22 personnes ont suivi et validé la première édition de la formation. Et en Espagne, pour le moment, près de 140 personnes sont aujourd’hui formées (ndlr : en décembre 2022),

Retour au sommaire

 

S’il ne devait y en avoir qu’un, quel serait votre meilleur conseil à l’attention des futures mamans qui se préparent à allaiter leur bébé à venir ?

Cette question est géniale !

Selon moi, les groupes de soutien à l’allaitement ne devraient pas être remplis de mamans confrontées à des difficultés d’allaitement (comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui) mais de femmes enceintes avec leur conjoint et leur propre maman.

Donc, si je n’avais qu’un seul conseil à donner à une future maman, je lui dirais « prends ton conjoint, prends ta maman et va chaque semaine participer à un groupe de soutien à l’allaitement ! ».

Il n’existe aucune étude mais je suis convaincu que plus de 70% des problèmes liés à l’allaitement pourraient ainsi être réglés. Malheureusement, il y a beaucoup à faire pour que cela puisse arriver un jour…

Aujourd’hui, les adultes continuent à voir l’allaitement comme une option alors que pour le nouveau-né, ce n’est pas une option. Le jour où nous nous positionnerons du côté du nouveau-né et que nous prendrons vraiment en compte ce dont il a besoin, alors nous cesserons de voir l’allaitement comme une option. Mais encore une fois, il reste beaucoup de chemin à faire.

 

Si vous disposez d’une baguette magique, que changeriez-vous en France pour faire progresser les taux d’allaitement maternel ?

Je viens de le dire. ?

Sinon, je proposerais deux choses :

  • Une formation transversale obligatoire en allaitement pour tous les professionnels de la santé.
  • L’éducation sexuelle en lien avec l’allaitement maternel pour les tous petits.

 

La situation (notamment par rapport aux faibles taux d’allaitement) est-elle meilleure en Espagne ?

Je ne pense pas non. Nous sommes cousins.

 

Un petit mot sur VanillaMilk ?

Je ne connaissais pas VanillaMilk avant de préparer cette interview mais je trouve ça génial !

En Espagne, nous n’avons malheureusement pas ce genre de référencement général des professionnels de l’allaitement.

Retour au sommaire

Notre invité(e)

Jose Luis Garcia

Kinésithérapeute et consultant en lactation IBCLC

Jose Luis Garcia

Ses réseaux sociaux :
Page Instagram

Pour en savoir plus sur la formation en kinésithérapie et allaitement :
La page Instagram
La page Facebook
Contacter l’équipe par mail

Urgence allaitement

Connaissez-vous VanillaMilk ?

Aujourd'hui, plus de 80 articles sont disponibles sur notre blog mais VanillaMilk, c'est avant tout une plateforme gratuite de mise en relation et d'information sur l'allaitement maternel qui propose aussi :

carte-vanillamilk

Un réseau bienveillant

Plus de 1 500 professionnels compétents, assos, lactariums... partout en France.

bienfaits-allaitement

Une liste des bienfaits

Pour le bébé, la maman, le quotidien... Un récap' complet pour un choix en conscience !

boutique allaitement maternel

Une boutique en ligne

L'essentiel de ce dont vous pourriez avoir besoin pour un allaitement facile et serein.

dico-allaitement

Un dico complet

Plus de 60 définitions simples des termes souvent compliqués de l'allaitement maternel.

...mais aussi d'autres contenus à retrouver sur notre compte Instagram !

Ces articles pourraient vous intéresser…